Dessins à l'encre : Arbres noir et blanc

Assis sur la pierre à l’ombre des grands seigneurs, on se défait des tristesses humaines, et le songe se détache et vadrouille innocent entre les troncs couchés et les arbres géants. Sur l’écorce, la mésange curieuse hésite un instant puis s’envole. Là-haut le ciel s’accroche aux grandes branches et la lumière se dépose délicate sur chaque feuille.

Ces grandes assemblées immobiles qui s’enracinent, puissantes, sous la peau des siècles, lentement, travaillent la terre, brisent la pierre et le rocher.